ARMP

ARMP (196)

LA GUINÉE SE RAPPROCHE DE LA DÉMATÉRIALISATION DE SES MARCHÉS PUBLICS

L’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) et la Direction Générale du Contrôle des Marchés Publics (DGCMP) ont reçu ce mardi 27 février 2024 une délégation rwandaise au siège de l'ARMP conduite par Francine Gatarayiha, chef de projet technique sur la digitalisation des marchés publics en Guinée.

Cette rencontre visait à échanger sur le processus de digitalisation des procédures de passation des marchés publics en Guinée. « Nous sommes venus à l’ARMP pour travailler avec ceux qui sont en charge du cadre juridique. Cela a été une réunion qui a inclus l’ARMP et la DGCMP pour discuter des observations que nous avons faites sur le cadre juridique, surtout concernant la digitalisation », a déclaré Mme Gatarayiha.

La digitalisation nécessite en effet des adaptations importantes du cadre légal et réglementaire. L’objectif était donc d’étudier les évolutions nécessaires et de s’inspirer du retour d’expérience rwandaise, plus avancée dans ce domaine.

« En allant par la voie de la digitalisation, il y a beaucoup de choses qui vont changer dans le cadre juridique. Nous avons aussi discuté des pratiques que nous pouvons adapter dans la loi, en nous basant sur notre expérience au Rwanda et ici en Guinée pour améliorer les marchés publics », a ajouté la chef de projet rwandaise.

Ces échanges devraient permettre à la Guinée de faire avancer rapidement son projet de dématérialisation des procédures de marchés publics.

Service communication

L’ARMP FORME LES CADRES DE L’INTENDANCE MILITAIRE SUR LES PROCÉDURES NATIONALES DES MARCHÉS PUBLICS

Conakry, 06 février 2024– Dans le cadre de sa mission de renforcement des capacités des acteurs de la commande publique, l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) a lancé ce mardi une formation de 5 jours à l’intention de 35 cadres de l’intendance militaire du Ministère de la Défense nationale. Animée par un consultant international, Nouhou Diallo, cette session porte sur les procédures nationales des marchés publics.

Accueillis dans la salle de banquet de l’intendance militaire du camp Samory Touré, les participants ont été exhortés par le Directeur général de l’intendant militaire, Colonel Gassim Traoré, à saisir cette opportunité pour mieux comprendre les règles encadrant les marchés publics. Le Colonel Traoré a par ailleurs remercié l’ARMP pour cette initiative de formation à travers sa Direction de la formation et des appuis techniques (DFAT).

De son côté, Moussa Iboun Conté, représentant le Conseil de régulation de l’ARMP, est revenu sur les enjeux actuels de la commande publique en Guinée, dans l’optique de mieux outiller les acteurs du système.

S’exprimant au nom du Directeur général de l’ARMP, M. Tierno Fodé Sow, Directeur de la formation et des appuis techniques, a rappelé les principales missions de l’ARMP en tant qu’Autorité Administrative Indépendante (AAI) chargée du contrôle a posteriori des marchés publics. Il a également souligné l’importance de cette formation pour répondre aux attentes du Président de la Transition le Général de Corps d’Armée Mamadi Doumbouya en matière d’efficacité et de bonne gouvernance dans l’utilisation des deniers publics.

La session de formation a finalement été déclarée ouverte par le Général de division Aboubacar Diallo, Chef de cabinet du Ministère de la Défense nationale. Celui-ci a appelé les participants à tirer le meilleur profit de cette opportunité.

Service communication

Conakry, le 13 décembre 2023 – Une session de formation complémentaire en passation des marchés publics a débuté ce mercredi 13 décembre 2023 dans les locaux du Ministère du Travail et de la Fonction Publique. 135 jeunes issus du programme BOCEJ  (Booster les compétences pour l’employabilité des jeunes) vont ainsi bénéficier pendant 10 jours d’une formation de pointe dispensée par des experts de ICP et de l’ESPGMP.

Cette session, qui se tient en ce moment dans les locaux du Ministère du Travail et de la Fonction Publique, est le fruit d’un appui technique étroit entre l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) et la Direction Générale du Contrôle des Marchés Publics (DGCMP). Comme l’a rappelé Mohamed Diallo, Directeur Général de la Direction Générale du Contrôle des Marchés Publics (DGCMP), “la passation des marchés publics est le cœur du bon fonctionnement du système des finances publiques. Sans elle, il n’y a pas d’exécution budgétaire”.

Face au constat du manque de compétences et de formation des acteurs de la commande publique, l’ARMP et la DGCMP ont décidé d’unir leurs efforts pour combler ces lacunes.

Lamine Minos Camara, directeur Général de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP), a ouvert la session de formation en remerciant les participants et en soulignant l’importance de renforcer les capacités des acteurs de la commande publique. Selon lui, cette formation arrive à point nommé pour professionnaliser les acheteurs publics et les adapter aux nouveaux défis comme les achats durables et l’économie circulaire.

M. Camara appelle également les participants à se comporter en « vrais citoyens » en privilégiant l’intérêt général dans les marchés publics. Il rappelle que le code des marchés est avant tout un outil pour mener des politiques économiques et sociales au bénéfice de tous.

De leur côté, les membres du Conseil de Régulation de l’ARMP ont réaffirmé “rester fermement engagés à accompagner les acteurs de la commande publique”, en rappelant que celle-ci devait “prendre en compte des considérations économiques mais aussi sociales”.

Responsable communication 

L’atelier de collecte d’informations pour l’élaboration d’un plan national de développement des capacités des acteurs de la commande publique en Guinée, organisé conjointement par l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) et la Direction Générale du Contrôle des Marchés Publics (DGCMP), s’est achevé ce 7 décembre 2023.

Cet atelier de trois jours, qui s’est tenu à Conakry, a réuni les principaux acteurs institutionnels ainsi que des experts du secteur. Lors de son discours de clôture, le Directeur Général de l’ARMP, Lamine Minos Camara, est revenu sur les principaux enseignements de cette rencontre.

Selon M. Camara, le renforcement des capacités dans le secteur de la commande publique ne saurait se résumer à de simples formations. Il s’agit d’un processus global qui nécessite d’évaluer les besoins et les capacités à tous les niveaux, individuel, organisationnel, systémique et de gouvernance.

Sur cette base, des initiatives stratégiques pourront être définies afin de doter la Guinée d’un écosystème efficace et moderne en matière de passation des marchés publics. Cet objectif, porté conjointement par l’ARMP et la DGCMP, s’inscrit pleinement dans la politique de réforme et de professionnalisation de la commande publique voulue par les autorités guinéennes.

Les travaux menés durant l’atelier ont permis de collecter de nombreuses informations qui serviront à l’élaboration du plan opérationnel national de renforcement des capacités.

La finalisation de ce plan constituera une étape décisive dans la mise en œuvre effective des réformes en cours dans le secteur stratégique des marchés publics guinéens.

Responsable communication

mercredi, 06 décembre 2023 18:49

Visite de l'ARMP Malgache

Écrit par

UNE DÉLÉGATION MALGACHE EN VISITE DE TRAVAIL À L’ARMP GUINÉE

Conakry, le 6 décembre 2023 – L’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) de Guinée a eu l’honneur de recevoir une délégation de Madagascar dans ses locaux. Cette délégation était composée du représentant de l’ARMP malgache et de quelques acteurs de la passation des marchés publics. Cette rencontre avait pour objectif d’échanger des expériences sur le processus de passation des marchés publics entre nos deux pays.

En préambule de la réunion, le Directeur de la Formation et des Appuis Techniques de l’ARMP Guinée,Tierno Fodé Sow, a souhaité la bienvenue aux hôtes avant d’exprimer, au nom du DG Lamine Minos Camara, sa gratitude envers la délégation malgache, pour l’intérêt et la confiance qu’elle porte à l’ARMP Guinée.

La parole a été ensuite donnée à la Personne Responsable des Marchés Publics (PRMP) de l’ARMP Guinée lequel a brièvement exposé les procédures de passation des marchés publics en République de Guinée. Toutes les parties ont participé activement aux échanges et des questions de clarification ont été posées de façon réciproque. S’agissant du « Fonds commun de l’éducation », le représentant de la DGCMP a donné de larges informations. Des informations qui avaient d’ailleurs été étayées par Modou Diop assistant technique de l’AFD.

Forte des informations recueillies, la délégation malgache a pris bonne note des aspects positifs de notre système de passation des marchés publics, promettant de les rapporter aux autorités compétentes. De leur côté, les représentants de l’ARMP Guinée ont fait la même promesse.

A l'issue des échanges, il s'est avéré qu’à l’ARMP Madagascar : - les gré à gré ne sont pas encadrés par les textes législatifs et réglementaires ;

- des PRMP sont déployées dans toutes les grandes provinces à Madagascar ;

- les PRMP approuvent et valident les contrats ;

- la séparation distincte des fonctions de passation,  de contrôle et de régulation n’est pas établie d’où par exemple l’immixion des financiers dans le processus de passation des marchés publics.

La rencontre qui s’est déroulée dans une atmosphère cordiale à été clôturée par le Directeur de la Formation et des appuis techniques de l’ARMP sur une note d’espoir de voir se nouer un partenariat fécond entre les deux pays et dans divers domaines, au-delà de l’éducation, des marchés publics, etc.

Responsable communication 

Conakry : Lancement d’un ambitieux chantier pour le renforcement des capacités dans la commande publique guinéenne

Les acteurs guinéens de la commande publique ont officiellement lancé ce mardi 5 décembre 2023 un vaste chantier visant à collecter des informations auprès des parties prenantes en vue de l’élaboration d’un Plan national de développement des capacités des acteurs de la commande publique.

Pilotée par l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) en collaboration avec la Direction générale du contrôle des marchés publics (DGCMP), cette initiative rassemble les principaux acteurs du système guinéen de passation des marchés publics, dans un objectif commun : bâtir une véritable stratégie de renforcement des capacités.

L’atelier de lancement était présidé par Mme Djami Diallo, représentante du Ministre d’État, Secrétaire général de la Présidence de la République. Dans son discours d’ouverture, elle a réaffirmé « le soutien total des autorités de la transition » à ce projet jugé prioritaire.

Selon le Directeur général de l’ARMP, M. Lamine Minos Camara, cet atelier vise à « poser les bases d’une planification stratégique indispensable au développement harmonieux de la commande publique dans notre pays ». Il a remercié l’assistance nombreuse et de haut niveau, preuve de « l’intérêt suscité par cette initiative ».

Le consultant international M. Salahdine Ourzik, mandaté par Seytim International, sera en charge du recueil des informations sur l’ensemble de la chaîne de la commande publique durant les trois jours de travaux. Son expertise permettra de dresser un état des lieux complet avant la formulation de recommandations.

De son côté, le Directeur général adjoint de la DGCMP Kabinet Traoré a insisté dans son allocution sur « l’importance vitale de renforcer les capacités de tous les acteurs de la commande publique, levier économique et social majeur pour le développement de la Guinée ».

La future stratégie devra selon lui s’articuler autour de « formation continue, transparence, digitalisation, collaboration et adaptabilité ». Un « système robuste, transparent et réactif » est nécessaire pour « accompagner durablement la marche en avant du pays ».

Ce lancement officiel sonne comme un coup d’envoi très prometteur. La mobilisation des parties prenantes nationales et l’expertise internationale combinées laissent présager une stratégie solide pour hisser la commande publique guinéenne à la hauteur des enjeux de développement du pays.

Responsable communication

LA GUINÉE TRÈS PRÉSENTE LORS DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU RACOP À ABIDJAN

ABIDJAN, 15 novembre 2023 – La 3ème Assemblée générale du Réseau Africain de la Commande Publique (RACOP) s’est clôturée mercredi à Abidjan après trois jours de travaux intensifs. Cette rencontre a réuni des experts de différents pays membres, venus apporter leurs contributions et propositions concrètes pour l’ajustement du statut et du règlement intérieur de l’organisation.

L’Assemblée générale a également été l’occasion d’élire le pays qui accueillera la 4ème édition en 2024. Le Rwanda a obtenu la majorité des voix face à la Namibie. La République de Guinée était représenté par une délégation qui a activement participé aux débats.

Dans son discours de clôture, la présidente sortante, Mme Djomande née Bamba Massanfi, au nom du Comité Exécutif, s’est félicitée de la réussite de cette 3ème édition. Elle a salué "la participation active des délégués représentant les institutions partenaires, les délégués des partenaires financiers, ainsi que les experts nationaux et internationaux ».

Selon elle, les recommandations issues des conférences, notamment sur la dématérialisation et la professionnalisation des acteurs de la commande publique, permettront de prendre des « mesures concrètes dans le cadre des réformes engagées dans nos pays ».

Mme Massanfi a également adressé ses remerciements au Comité Exécutif et au Secrétariat Exécutif pour leur implication. Enfin, elle a félicité le Rwanda pour son élection à la présidence du RACOP pour 2024.

Responsable communication

Ouverture à Abidjan de la 3ème Assemblée générale du Réseau Africain de la Commande Publique

Abidjan, le lundi 13 novembre 2023 – La 3ème Assemblée générale du Réseau Africain de la Commande Publique (RACOP) a ouvert ses portes. Plus d’une trentaine de représentants de la commande publique au niveau africain ont fait le déplacement pour participer à cet événement majeur, dont le pays hôte la Côte d’Ivoire assure la présidence.

Placé sous le thème « La commande publique pour le développement durable en Afrique », ce rassemblement continental a réuni diverses délégations, comme celle de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) de la République de Guinée.

Au programme : des thématiques importantes telles que « Partenariat public-privé pour le développement des infrastructures en Afrique » ou « Renforcement du rôle des entreprises appartenant à des femmes et des PME, grâce à la commande publique… ».

La cérémonie d’ouverture a été rehaussée par la présence du ministre ivoirien des Finances et du Budget et du ministre Secrétaire général à la présidence de la République. Tous deux ont souligné l’attention accordée par les États africains à la commande publique, considérée comme un levier essentiel du développement au niveau des pays membres.

Cette 3ème édition de l’Assemblée générale du RACOP sera clôturée par la présentation du rapport moral et financier, ainsi que par des discussions autour de l’agenda, avec notamment « une nouvelle politique sur l’adhésion et les droits d’adhésion et cotisations des membres » et la « modification des statuts de l’association ».

 

Responsable communication

l’ARMP clôture avec succès une session de formation à l’IST de Mamou

Mamou, le 3 novembre 2023 – L’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) vient d’achever une formation de cinq jours à l’Institut Supérieur de Technologie (IST) de Mamou, axée sur les procédures nationales des marchés publics. Cette session de formation était animée par le consultant Nouhou Diallo et a connu un fort engouement de la part des membres de la cellule de passation des marchés et des acteurs du pôle financier de l’IST. Ces derniers avaient fait un appel à l’ARMP pour approfondir leurs connaissances sur les règles et procédures régissant la commande publique.

Dans son discours de clôture, le Directeur Général de l’ARMP, Lamine Minos Camara, s’est dit « très satisfait » que cette formation réponde à un réel besoin exprimé par l’IST Mamou. Selon lui, elle va renforcer la cohésion et les capacités de l’équipe en charge de passation, et atténuer la corruption et les violations des procédures.

De son côté, la secrétaire générale de l’IST, Bintou Traoré, a également exprimé sa satisfaction. Elle a souligné que cette formation a permis de clarifier les rôles et responsabilités des différents acteurs impliqués dans les marchés publics au sein de l’institution, où des confusions avaient été constatées.

Cette cérémonie de clôture était présidée par Lamine Minos Camara, entouré de cadres de l’ARMP dont le directeur de la Formation et des Appuis Techniques, Tierno Fodé Sow. L’IST de Mamou espère que l’ARMP poursuivra ce type d’initiatives de renforcement des capacités.

Responsable communication

l’ARMP clôture une session destinée aux autorités contractantes

Conakry, le 27 octobre 2023 – Dans le cadre de sa mission de renforcement des capacités, l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) vient de clôturer une session de formation sur les procédures nationales de passation des marchés publics. Cette formation était destinée aux autorités contractantes, notamment la SONAPI, l’AGESPI, GUILAB et AGUIPEX. Animée par le consultant international M. Nouhou Diallo.

Pendant 5 jours, la session avait pour objectif de présenter aux participants les étapes clés des procédures de passation des marchés publics ainsi que le cadre institutionnel régissant la commande publique en République de Guinée.

Cette formation s’inscrit dans la continuité des efforts déployés par l’ARMP pour renforcer les capacités des acteurs de la commande publique à travers le pays par le biais de campagnes de formation.

La cérémonie de clôture a été présidée par le Directeur Général de l’ARMP, M. Lamine Minos Camara, accompagné de deux membres du Conseil de Régulation, MM. Moussa Sangaré et Moussa Iboun Conté. Ces derniers ont encouragé les participants à s’approprier les enseignements reçus afin d’améliorer leurs pratiques professionnelles.

Ces initiatives de formation prennent place dans un contexte où les nouvelles autorités de la transition mettent l’accent sur le renforcement des capacités des acteurs de la commande publique. Fidèle à ses missions, l’ARMP poursuit ses efforts de formation dans l’optique d’améliorer la gestion des deniers publics.

Responsable communication

Page 1 sur 14